Recherche / Chaires

Effets sur l'emploi des choix dans le secteur électrique

Les évolutions des systèmes électriques et énergétiques sont aujourd’hui au cœur du débat public en France, en Europe et dans le monde comme en témoignent l’intensité des débats sur la loi de transition énergétique et l’importance des négociations pour la COP 21.

Le 26 octobre 2015, à l’Université Paris-Dauphine, la Chaire European Electricity Markets (CEEM), en collaboration avec ses partenaires, a organisé une conférence internationale relative aux effets sur l’emploi des évolutions du secteur électrique.

La sortie d’un rapport sur l’évaluation socio-économique des Smart Grids, coordonné par RTE intégrant un volet sur les effets sur l’emploi a été l’occasion d’une telle initiative. Plusieurs analyses ont été produites pour accompagner les débats sur les transitions énergétiques dans différents pays.

Les experts réunis ont convergé vers le constat qu’entre les effets positifs directs, indirects et induits et les effets négatifs de substitution, déterminer les effets nets d’une technologie particulière avec précision, notamment au niveau macroéconomique, est un défi de taille.

La modélisation doit également faire face aux mutations structurelles que subit le secteur de l’énergie, parfois induites par ces mêmes technologies. Des recherches futures devront enrichir ces travaux notamment en ce qui concerne les effets sur l’emploi au niveau de certains secteurs ou groupes socio-professionnels.


Pour le programme et la présentation effectuée, consulter le site web de la CEEM.