Formation

Le Master 2 Droit et régulation des marchés (M2 291), s’ouvre à l’apprentissage

Ouvert à la rentrée 2016/2017 à l’apprentissage, ce Master est dirigé par les professeurs Claudie Boiteau et Thomas Pez

La finalité première du Master 2 Droit et régulation des marchés est d’améliorer la compréhension par les juristes des règles et procédures, notamment contentieuses, qui s’appliquent dans les marchés régulés ainsi que des mécanismes économiques qui y sont à l’œuvre.



La montée en puissance du rôle des autorités de régulation, leur multiplication, leur réorganisation sous l’impulsion, notamment, du droit européen, l’augmentation des décisions rendues par leurs commissions des sanctions, la complexité du contentieux mêlant droit et enjeux économiques, rend nécessaire de proposer une formation de haut niveau permettant de maîtriser à la fois globalement et précisément l’ensemble de ces problématiques pluridisciplinaires. S’il s’agit d’une formation à dominante juridique, les étudiants du Master 2 Droit et régulation des marchés acquièrent une bonne maîtrise des théories économiques relatives à la régulation des marchés leur permettant de raisonner de manière plurale et décloisonnée. Une partie de l’apprentissage se fait en anglais, notamment dans le cadre de séminaires assurés par des professeurs invités.



Le Master 291 s’insère dans un réseau de partenariats professionnels et de recherche composé, notamment, du Centre de recherche droit Dauphine (Cr2D), du Club des régulateurs et de la Chaire Gouvernance et Régulation. La conférence de rentrée du Master 2, le 6 octobre dernier, a été prononcée par Monsieur Bernard Stirn, président de la Section du contentieux du Conseil d’État. Le 9 décembre 2015, les étudiants du Master Droit et régulation des marchés seront reçus au Conseil d’État et auront droit à une visite de cette institution centrale pour le droit de la régulation. Par ailleurs, les Rencontres dauphinoises de la régulation auront lieu en mai 2016.

L’équipe pédagogique est pluridisciplinaire et composée d’universitaires et de praticiens qui partagent leur expérience et transmettent leurs compétences au sein de séminaires spécialisés. L'universitaire est chargé d'établir le cadrage de la régulation sectorielle afin de permettre au praticien d'aller directement au cœur des problématiques à l'appui d'études de cas ou de dossiers et d'étudier ainsi les sujets qu'il juge les plus pertinents.

Une bel exemple de collaboration active entre partenaires au service de la formation de nos étudiants.